ITINÉRAIRE EN CLAIR OBSCUR

Prika Prat


Les bas-reliefs

Les totems

Les peintures

Introduction à l'exposition

Nous connaissions l’artiste peintre, aujourd’hui nous découvrons ses oeuvres coroplastiques - technique du modelage de la terre - nous transportant dans un univers mystérieux de silhouettes informelles, aux apparences à la fois guerrières et rassurantes, gardiennes d’une sérénité...

En parallèle, une sélection d’oeuvres picturales, prémices de cet aboutissement sculptural. La plus ancienne présentée datant de 1974.

La matière et le volume ont toujours tenu une place prépondérante dans l’oeuvre de Prika Prat. Sur toile ou sur papier, les inclusions de papier japon ou de fibres de coco, d’écorce, d’algues, de compression d’aggloméré, de carton divers....n’ont de cesse de la captiver.

Ainsi, ses exercices en atelier avec le sculpteur Robert Pérot avaient pour objectif d’appréhender le relief dans la création picturale.

Au cours des années 1980-82 elle « jongle » avec les couleurs entre le plein et le creusé de la linogravure. Etude de laquelle Prika Prat nous a livré une vingtaine d’oeuvres remarquables, empreintes de finesse et de poésie. L’artiste avait alors préféré les gouges et le lino au cuivre et à l’acide, aussi, plus que pierre et burin elle éprouve naturellement une attraction vers l’argile. Argile crue, façonnée, séchée au soleil avant d’être ciselée, limée, polie, creusée... puis enveloppée du noir profond de l’encre de chine, au final, lustrée à la cire d’abeille.

Certaines de ces sculptures sont en assise sur socle de pierre de lave, d’autres en bas relief flottant dans l’espace.

L’encre de chine est omniprésente dans l’oeuvre de Prika Prat, au pinceau, à la plume,

Jouant des nuances entre noir et blanc, mouvement et silence, ombre et lumière...

Itinéraire en clair-obscur : C’est le titre de l’exposition.

 

M.H. juin 2010

 

accrochage galerie Baduel